LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Actualité internationale

Nos vœux aux Iraniennes et aux Saoudiennes : en finir avec l’apartheid sexuel

(communiqué du 31 12 17 de la LDIF) Depuis trois jours d’importantes manifestations se déroulent dans plusieurs villes en Iran pour dénoncer non seulement la crise économique et la corruption, mais les diktats imposés aux femmes par le régime des mollahs.

 Alors que la répression ne faiblit pas, tous les mercredis des femmes (et des hommes) portent un voile blanc en signe de protestation contre l’obligation faite aux femmes de porter le sinistre tchador.

 Voilà bientôt 40 ans que l’islam politique s’est installé à la tête de ce grand État en se parant des couleurs de la révolution et en affichant un modèle de société qui se voulait « alternatif » au modèle « matérialiste occidental ». Les femmes étaient prises comme premières cibles, obligées de se soumettre à un statut humiliant de second rang dans le cadre d’un système ségrégationniste implacable.

En Arabie Saoudite, l’irruption en 2017 sur la scène médiatique du prince Mohammed Ben Salman, dit « MBS », porteur du « projet 2030 » de diversification d’une économie aux abois, totalement fondée sur le pétrole, laisse espérer que l’étau ségrégationniste qui s’est refermé sur les femmes dans les années 60, pourra se desserrer.

 Frères ennemis, l’Iran et l’Arabie Saoudite ont en commun une vision rétrograde du statut des femmes.

 En ce dernier jour de l’année, en tant qu’association féministe nous sommes solidaires de celles et de ceux qui se révoltent contre des théocraties d’un autre âge qui, pour le malheur du monde, ont eu pour ambition d’inverser les mots : « progrès » et « droits des femmes ».

 La présidente Annie Sugier

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71