LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Liberté, Egalité, Fraternité... Laïcité

Installation de l’Observatoire de la parité

Communiqué de presse de la CLEF

Olga TROSTIANSKY, présidente de la CLEF, à l’Observatoire de la parité
pour faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes
La Coordination française pour le Lobby européen des femmes (CLEF) se réjouit de l’installation aujourd’hui du nouvel Observatoire de la parité, dont est membre Olga Trostiansky, sa présidente. Cette instance, qui n’avait pas été réunie depuis un an et demi, va pouvoir enfin reprendre ses travaux et faire ainsi avancer l’égalité entre les femmes et les hommes.
La CLEF regrette que certaines associations n’aient pas été reconduites au sein de l’Observatoire, particulièrement la Fédération nationale solidarité femmes et Elles aussi, dont l’expertise sur les violences faites aux femmes et sur la parité est particulièrement appréciée et reconnue. Nous partageons leur déception.
« L'urgence de la réforme territoriale, de celle des retraites, et de la lutte contre les inégalités salariales rend l'action de l'Observatoire plus que jamais indispensable », a souligné le 2 juin dernier sa rapporteure, Chantal Brunel.
Les 85 associations adhérentes de la CLEF souhaitent que des réflexions
approfondies soient conduites sur ces trois sujets. Par la voix de leur représentante à l’Observatoire, elles contribueront aux travaux pour faire avancer la parité.
Dans ces trois domaines, en effet, la parité en politique comme l’égalité entre les femmes et les hommes, sont aujourd’hui gravement menacées.
- le projet de loi de réforme territoriale, en instance devant le Sénat, constitue une régression considérable pour la parité : le mode de scrutin retenu pour l’élection des conseillers territoriaux en 2014 ramènerait la représentation des femmes dans ces instances au même niveau - misérable - qu’au Parlement. La proposition d’un scrutin binominal (un homme et une femme par territoire) permettrait d’introduire la parité dans le scrutin majoritaire.
- la réforme des retraites proposée par le gouvernement ne propose, pour améliorer les retraites des femmes, que de prendre en compte les périodes de congé maternité. Les propositions n’ont pourtant pas manqué pour s’attaquer aux causes véritables des inégalités des retraites : les inégalités qui se creusent durant les carrières professionnelles. Sur ce sujet, les attentes sont immenses, dont la CLEF se fera l’écho inlassablement.
- L’égalité salariale : malgré un arsenal législatif conséquent, aucune volonté
politique ne s’affirme pour avancer sur l’égalité salariale : les écarts moyens de rémunération entre les femmes et les hommes restent figés à 20%.
La CLEF souhaite par ailleurs que l’Observatoire de la parité se saisisse d’autres thématiques :
- la lutte contre les violences faites aux femmes, grande cause nationale 2010,
les associations attendant toujours la création d’un Observatoire dédié ;
- le droit à l’IVG et à la contraception, droit qu’il devient de plus en plus difficile à exercer du fait de la diminution des moyens qui lui sont consacrés ;
- le soutien aux femmes en situation de précarité, en cette Année européenne
de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale ;
- les rythmes scolaires, le débat lancé récemment faisant naître beaucoup
d’inquiétudes, quant à une organisation de la société à l’allemande, avec les
enfants à l’école le matin et les mères au foyer l’après-midi ;
- la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes au niveau européen
et international, notamment pour que la France soit moteur des avancées lors
de la réunion des chefs d’Etat et de gouvernement à New York en septembre
prochain sur les Objectifs du millénaire pour le développement.

Contact presse :
Olga Trostiansky,
Présidente,
06 77 02 71 26
CLEF
6 rue de la Rochefoucauld
75009 Paris
Tél : 01 55 50 45 64
clef.femmes@gmail.com

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71