LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Liberté, Egalité, Fraternité... Laïcité

Mieux appliquer la laïcité

C'est l'objectif du collectif laïque, rassemblant plusieurs associations laïques et de libres penseurs (dont la LDIF), dans un rapport dont L'Express a eu copie. A la veille d'un nouvel arrêt de la Cour de cassation sur l'affaire Baby Loup, ce collectif dénonce une « mauvaise application de la laïcité en France », demande à la représentation nationale de s'en saisir, et réclame une adaptation de la législation, et ce, sur plusieurs dossiers.

Loi de 1905 et affaire « Baby Loup » (un communiqué sera publié pour compléter cette analyse à la lumière de l'arrêt de la Cour de cassaction du 25 juin 2014)

Selon ce collectif, l'affaire Baby Loup « témoigne à elle seule des problèmes nouveaux posés à la laïcité en France, en particulier ceux liés à la montée des revendications communautaristes ». Le collectif estime qu'une « intervention législative est indispensable pour permettre aux organismes privés de réglementer éventuellement la manifestation des convictions religieuses deleurs salariés ».

Les associations laïques dénoncent aussi un « contournement de la loi de 1905 ». Elles demandent la fin des financements publics attribués aux cultes « qui banalisent le communautarisme ». Le collectif réclame en outre l'abandon de la circulaire Guéant du 21 avril 2011 qui installe des commissions départementales de la liberté religieuse. Une reconnaissance officieuse des institutions religieuses dans la République.

Laïcité à l'école

Dans l'Education nationale, le collectif souhaite que la charte pour la laïcité, lancée par Vincent Peillon, soit effectivement utilisée, et affichée dans les écoles privées sous contrat. Le collecif souhaite également que soient introduits des modules obligatoires de droit, d'histoire et de philosophie de la laïcité dans les Ecoles supérieures du professorat.

Quatre propositions

Enfin, ce collectif avance quatre propositions pour renforcer le respect de la laïcité: « Une loi instaurant une journée nationale annuelle de la laïcité fixée au 9 décembre » ; « la confirmation de la circulaire de mars 2012 sur la neutralité requise pour les parents d'élèves participant aux sorties scolaires » ; « la bonne application de la loi de 2004 sur l'interdiction du port ostensible des signes religieux à l'école publique » ; et la « réouverture du débat sur le droit de mourir dans la dignité pour mettre les textes législatifs en accord avec les souhaits de la majorité des Français ».

(1) Ce collectif rassemble les associations suivantes : Arab Women's Solidarity Association France (AWSA), CAEDEL/Mouvement Europe et Laïcité, Association des Libres Penseurs de France (ADLPF), Association Européenne de la Pensée Libre -Ile-de-France (AEPL-IDF), Centre d'Action Européenne Démocratique et Laïque, Comité Laïcité République (CLR), Comité Valmy, Conseil National des Associations Familiales Laïques (CNAFAL), EGALE, Egalité-Laïcité-Europe, Fédération Française "Le Droit Humain",Fédération Nationale des Délégués Départementaux de l'Education Nationale, Grand Orient deFrance, Grande Loge Féminine de France, Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm, GrandeLoge Mixte Universelle, Grande Loge Mixte de France, Laïcité-Liberté, Le Chevalier de la Barre,Les Comités 1905, Libres Mariannes (LMS), Ligue du Droit International des Femmes (LDIF),Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme (LICRA), Observatoire International dela Laïcité, Observatoire de la Laïcité de Provence, Regards de Femmes, Union des FamillesLaïques (UFAL), Union Rationaliste.

 Lien : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/laicite-un-collectif-demande-une-loi-baby-loup_1553996.html

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71