LDIF, Ligue du Droit International des Femmes
A LA UNE LA LDIF VIOLENCES SPORT INTERNATIONAL
TRAVAIL CITES LAICITE MATERNITE CONTACT

LDIF > Liberté, Egalité, Fraternité... Laïcité

L'hégémonie masculine à la présidence des départements résiste au formidable élan paritaire des binô

Alors qu’avait lieu aujourd’hui le 3ème tour des élections départementales, le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes établit un bilan contradictoire en matière de parité, symptôme d’une véritable schizophrénie démocratique : des assemblées pour la 1ère fois strictement paritaires et ainsi plus représentatives, mais dirigées dans 9 cas sur 10 par un homme.


La mise en œuvre inédite des binômes paritaires, ainsi que l’obligation de parité au niveau des vices-président.e.s des conseils départementaux, permettent un grand bond en avant pour la parité et pour la démocratie locale. Le HCEfh poursuivra en bonne collaboration avec l’Assemblée des Départements de France à accompagner cette parité nouvelle dans le respect de l’égalité femmes-hommes.



COMMUNIQUE DE PRESSE DU 2 AVRIL 2015

L’hégémonie masculine à la présidence des départements résiste
au formidable élan paritaire des binômes


Alors qu’avait lieu aujourd’hui le 3ème tour des élections départementales, le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes établit un bilan contradictoire en matière de parité, symptôme d’une véritable schizophrénie démocratique : des assemblées pour la 1ère fois strictement paritaires et ainsi plus représentatives, mais dirigées dans 9 cas sur 10 par un homme.

La mise en œuvre inédite des binômes paritaires, ainsi que l’obligation de parité au niveau des vices-président.e.s des conseils départementaux, permettent un grand bond en avant pour la parité et pour la démocratie locale. Le HCEfh poursuivra en bonne collaboration avec l’Assemblée des Départements de France à accompagner cette parité nouvelle dans le respect de l’égalité femmes-hommes.

L’élection des président.e.s des conseils, en l’absence de contraintes paritaires, conduit à ce que, ce soir, seuls 10 départements sur 101 ont une femme comme présidente. Certes, la part des femmes augmente depuis les derniers scrutins, mais la parité est loin d’être atteinte (6/101 en 2008 et en 2011). Cette augmentation est qui plus est à relativiser si on considère l’opportunité que représentait le fait que la moitié des président.e.s précédent.e.s ne se représentait pas. Cette surreprésentation masculine anachronique au sommet du pouvoir est un modèle bien ancré au sein de toutes les collectivités puisque 84% des maires, 92% des président.e.s des intercommunalités et 95% des président.e.s des régions sont des hommes.

Ce bilan souligne une fois encore l’absolue nécessité d’une pleine mobilisation des partis politiques comme de leurs fédérations locales en faveur de la parité, même lorsqu’ils n’y sont pas contraints.

Au-delà de ce premier bilan quantitatif, le HCEfh s’attachera par la suite à notamment analyser :
- la part des femmes parmi les postes de 1ers vice-présidents ;
- le caractère stéréotypé ou non de la répartition des portefeuilles entre les vice-président.e.s (aux hommes les finances et aux femmes la petite enfance ?) ;
- l’impact des binômes paritaires sur les pratiques politiques, pendant la campagne ou le mandat.


Femmes présidentes de conseil départemental à l’issue des élections 2015
DVD Christine BOUQUIN Doubs
DVG Josette BOREL-LINCERTIN Guadeloupe
DVD Nassimah DINDAR Réunion
PS Anne HIDALGO Paris
PS Hermeline MALHERBE Pyrénées orientales
DVG Josette MANIN Martinique
PS Sophie Pantel Lozère
PS Nathalie SARRABEZOLLES Finistère
UMP Valérie SIMONET Creuse
UMP Martine VASSAL Bouches du Rhône


Retrouvez le dernier rapport du HCEfh « Parité en politique : entre progrès et stagnations » publié en février dernier sur le site du HCEfh :

 Lien : http://bit.ly/1wr7mA5

LDIF, La Ligue du Droit International des Femmes
6 place Saint Germain des Près 75005 PARIS France
Fax : +33.1.45.49.16.71